Chargement Évènements
Cet évènement est passé

L’éclat d’un ciel bleu
Et le goût de tes lèvres
Tracent mon chemin.
Inconnu

J’épluche une poire
Du tranchant de la lame
Le goutte à goutte sucré.
Masaoka Shiki (1866-1909)

A un piment
Ajoutez des ailes :
Une libellule rouge !
Matsuo Basho (1644-1695)

Une autre bien fausse idée qui a également cours actuellement, c’est l’équivalence que l’on établit entre l’inspiration, exploration du subconscient et libération, entre hasard, automatisme et liberté. Or cette inspiration qui consiste à obéir aveuglément à toute impulsion est en réalité un esclavage. Le classique qui écrit sa tragédie en observant un certain nombre de règles qu’il connaît est plus libre que le poète qui écrit ce qui lui passer par la tête et qui est l’esclave d’autres règles qu’il ignore.
Raymond Queneau, « Le voyage en Grèce », p.39

Dans cet atelier-laboratoire, nous expérimenterons à travers nos corps la structure rythmique et poétique particulière des haïkus. Cette pratique dansée, à la fois légère et méditative nous ouvrira progressivement à éprouver au cœur de nous la présence poétique du vide, caractéristique de l’inspiration, d’où émerge la forme (ou pas).
Dans un second temps, nous créerons nos propres haïkus en jouant avec la matérialité des mots, en nous inspirant librement de la technique de composition des haïkus traditionnels.

A la manière de L’Ouvroir de Littérature Potentiel (Oulipo) en 1960, groupe littéraire fondé par l’écrivain Raymond Queneau et le mathématicien François le Lionnais, nous stimulons ici l’imagination à travers le dépassement de toutes formes de contraintes formelles.

Un haïku ne se contente pas de décrire les choses, il nécessite le détachement de l’auteur. Il traduit le plus souvent une sensation. Il est comme une sorte d’instantané. Cela traduit une émotion, un sentiment passager, le haïku ne se travaille pas, il est rapide et concis. Il n’exclut cependant pas l’humour, les figures de style, mais tout cela doit être utilisé avec parcimonie. Il doit pouvoir se lire en une seule respiration et de préférence à voix haute.
Wikipédia

Prix libre en conscience
Limité à 11 participants